Archive for janvier 2021

Read More

Été 2020 : bilan de la qualité biologique de l’Yerres et de plusieurs affluents

Le SyAGE a réalisé une campagne de prélèvements durant la dernière saison estivale dans le Réveillon, l’Yerres et trois de ses affluents, pour mesurer la qualité biologique de l’eau.

Plusieurs indices sont calculés pour une même station afin d’obtenir une classe de qualité allant de « Très bonne » à « Mauvaise ». On retrouve la note IBG-DCE (Indice Biologique Global adapté à la Directive Cadre sur l’Eau) sur 20 (plus la note est basse, moins bonne est la qualité), l’écart à une valeur de référence est également calculé, il s’agit de la note IBG EQR située entre 0 et 1 (plus on est proche de 1, meilleure est la qualité).

On trouve enfin le nouvel indice I2M2 (Indice Invertébrés Multimétrique) destiné à remplacer à terme l’IBG. Ces stations ont toutes été prélevées selon le même protocole MPCE (Macro-invertébrés en petit cours d’eau).

Lorsque le cours d’eau est trop profond, la méthode de prélèvement est adaptée. Il s’agira alors de la détermination de l’Indice Biologique Global Adapté (IBGA).

Pourquoi prélever les macro-invertébrés aquatiques ?

Ils sont couramment utilisés pour déterminer la qualité biologique des cours d’eau en raison de leur sensibilité aux changements de la qualité de l’environnement.

Pour les études de qualité d’eau, les macro-invertébrés aquatiques sont classés en plusieurs groupes en fonction de leur capacité à tolérer la pollution de l’eau : du plus sensible à la pollution, au plus tolérant à la pollution.

Retrouvez le bilan de la qualité biologique des macro-invertébrés dans l’Yerres et plusieurs affluents ci-dessous :

Read More

Valenton : renaturation du ru de Gironde

La ville de Valenton réalise la troisième phase du réaménagement du parc Jacques Duclos depuis plusieurs mois, ainsi que des travaux de renaturation du ru de Gironde.

Cet aménagement est scindé en deux opérations distinctes. D’une part la restauration des abords du château et d’autre part la renaturation du ru de Gironde, financée par le SyAGE (164 000€), par le biais de subventions de l’Agence de l’eau Seine Normandie. Le lit du ru a fait l’objet d’un reméandrage et les portions bétonnées ont été supprimées.

La restructuration du ru de Gironde vise à redonner un profil et un fonctionnement naturel au ru de Gironde dont le linéaire et les caractéristiques ont été fortement remaniés au fur et à mesure de l’urbanisation de la ville.

Concrètement, l’actuelle portion du ru de Gironde qui traverse le parc a été re-méandrée sur 250 mètres de longueur. Exempt de béton et autres matériaux artificiels, le nouveau tracé du ru permet des profils et des dynamiques d’écoulement diversifiés plus naturels.

Dernièrement, afin de vérifier l’imperméabilité du sol remanié, un test d’écoulement a été réalisé par l’équipe en charge de cette opération.

Aucune infiltration n’a été observée, les travaux de renaturation vont donc se poursuivre début 2021, avec le modelage des berges en pentes douces et la confection d’un lit en grave calcaire.

En outre, l’aménagement sur le ru de Gironde fait partie d’un projet visant à faire du cours d’eau un axe de trame Bleue sur tout le territoire.