Une après-midi avec Claire Blondel

Publié le 15 septembre 2014

De la passion découlant la compétence, et de la compétence le sérieux, le SyAGE ne peut que se réjouir que la personne possédant ces trois attributs l’ai choisi pour effectuer son stage de fin d’étude.

 

 

claire-blondel-photo

Claire Blondel, étudiante en Master 2 Géographie, est une des nôtres depuis plusieurs mois déjà. Accompagnée d’Amélie Agogué, animatrice du contrat de bassin Yerres Amont, elle nous emmène cette après-midi pour faire la modélisation hydraulique d’un des affluents de l’Yerres : la Marsange. Nous voilà partis en route vers l’Amont ! Notre escapade de la journée est une étape importante pour mener à bien une des fiches-mission du contrat de bassin amont et du PAPI : aménager des brèches dans les berges de la Marsange pour diminuer le débit de son cours d’eau, sans pour autant altérer sa continuité.

 

 

 

Un savoir-faire tout terrain

modelisation-plans-de-coupe-marsange2

 Pour y arriver nous devons effectuer une modélisation du cours de la Marsange à travers de multiples plans de coupe . Notre première escale se situe en plein milieu du village de Tournan-en-Brie.Aussitôt arrivés, les instruments permettant de mener à bien cette mission sont sortis, et les mesures faites.

 Une soixantaine de coupe sur autant de points différents de la rivière est nécessaire pour obtenir une modélisation hydraulique correcte de celle-ci. Autant dire que le travail est monumental. Alors, tel le colibri de la fable , nous nous hâtons vers le village où deux coupes supplémentaires vont être réalisées : Presles-en-Brie.

 

 

 

Un engagement du SyAGE sur le long terme

A l’heure où nous écrivons ces lignes, Claire Blondel a achevé son stage. Mais son travail n’en est pas pour autant relégué dans d’obscurs placards à archives. En effet, Olivier Delecluse, chef du service Télégestion & traitement des informations, nous apprend que son équipe est « en cours d’exploitation des résultats pour voir comment mettre en œuvre les prescriptions du rapport de Claire Blondel ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *