Budget 2017 : des engagements tournés vers l’avenir

Publié le 16 mars 2017

budget_bureau

Crédit : 3.0 production

Le 17 janvier dernier, les élus siégeant au comité syndical adoptaient à l’unanimité le budget primitif pour l’année 2017. L’occasion pour nous de vous présenter comment les opérations conduites tout au long de l’année par le SyAGE se concrétisent grâce à la mutualisation des moyens, rendue possible par l’ensemble des collectivités adhérentes.

Nous évoquons souvent dans notre magazine les multiples actions entreprises par le SyAGE pour protéger la ressource en eau, mais comment toutes ces réalisations voient-elles le jour ? S’agissant d’investissements parfois conséquents, comme certains chantiers d’assainissement ou les aménagements réalisés au bord de l’Yerres, ces opérations d’envergure peuvent être mises en œuvre grâce à la structure même de notre syndicat : l’intercommunalité. Acte politique s’il en est, le budget détermine les grandes orientations choisies dans l’exercice des compétences des collectivités territoriales, tel que le SyAGE.

Des financements variés pour protéger la ressource en eau
Les moyens dont dispose le Syndicat pour mener à bien ses missions sont issus en grande partie des recettes liées à ses activités propres. Ainsi, la redevance d’assainissement constitue l’un des principaux leviers pour pouvoir financer les opérations de travaux concernant les eaux usées. Calculée selon le volume d’eau consommé par foyer, elle permet à la fois d’entreprendre des travaux neufs mais aussi de réaliser des opérations de réhabilitation et de maintenance sur les ouvrages afin d’assurer le bon fonctionnement du réseau d’assainissement géré par le SyAGE.

La contribution des communes représente également une part importante du budget du Syndicat. Compte tenu des délégations des compétences au SyAGE, chaque commune ou collectivité adhérente verse ainsi une somme qui varie selon le nombre d’habitants et la nature même des compétences exercées sur son propre territoire. Au nombre de 3 (Gestion des Eaux et des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations (GEMAPI), eaux pluviales et mise en œuvre du SAGE), celles-ci touchent à différents domaines directement liés à la mission principale dévolue à notre collectivité : la protection de la ressource en eau.

Concernant les compétences GEMAPI et gestion des eaux pluviales, en 2017, le coût de cet taxe par habitant sur les commune situées à l’aval du bassin versant, est resté stable par rapport à l’année dernière (51,03 €/Hab. en 2017 et 51.02 € en 2016). Dans une moindre mesure, les subventions dont bénéficie le SyAGE servent à soutenir sa politique d’investissement et de fonctionnement pour mener à bien ses objectifs.

budget-icono

Poursuite des objectifs en 2017
Déjà engagée depuis plusieurs années, la concrétisation de certaines actions nécessite une préparation longue et minutieuse avant de débuter les travaux  proprement dits. C’est le cas de la restauration de la continuité écologique, qui vise à favoriser l’écoulement de la rivière, en supprimant ou en aménageant certains ouvrages hydrauliques, faisant obstacles à la faune et la flore aquatique. Ce grand dossier écologique se poursuivra cette année encore grâce aux études conduites par le SyAGE pour définir les aménagements futurs. Autre sujet d’importance pour le Syndicat en 2017, la poursuite des investissements dans le domaine de la gestion des eaux pluviales avec la réalisation d’importants chantiers pour limiter les effets du ruissellement en milieu urbain. De nouvelles opérations de travaux vont ainsi être engagées dans plusieurs communes membres pour atteindre cet objectif. Au registre des inondations fluviales, la stratégie du SyAGE se poursuivra cette année en s’appuyant particulièrement sur l’expérience de la crue du printemps 2016. Sensibiliser, fédérer, surveiller et prévenir resteront les maitres mots pour limiter les conséquences de ces phénomènes sur les habitants de la vallée de l’Yerres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *