« Ça tire ! Au secours ! »

Publié le 10 octobre 2016

concours-peche-une

 

Lisa, Mariam, Davina Grace et Saibou ont un point commun. Ils ont pour la première fois taquiné le poisson dans l’Yerres lors d’un concours de pêche pour les jeunes à Brunoy. L’événement est organisé chaque année par l’AAPPMA du Val d’Yerres et par le SyAGE. Entre cris de joie et espoirs silencieux, retour sur la journée de ces pêcheurs en herbe…

Lisa, Mariam, Davina Grace et Saibou, n’ont, comme beaucoup de leurs camarades des centres de loisirs de Périgny-sur-Yerres et de Draveil, jamais tenu une canne à pêche entre leurs mains. Encore moins attrapé un seul poisson. Cette journée est une première pour eux. Pas pour Nathan et Eliyora en revanche qui ont déjà pêché… une fois ! Déjà rompus à l’exercice donc. L’objectif du jour pour les novices comme pour les experts : faire au moins une touche. Mieux : remporter une coupe.

Les pêcheurs en herbe :

Le sifflet retentit. C’est parti ! Ou presque… Les premiers lancers de ligne sont un peu désordonnés. Qui de ne pas lancer assez loin dans la rivière. Qui de s’accrocher à la branche d’un arbre. Qui de s’emmêler avec la ligne de son voisin. Qui de crocheter son pull avec l’hameçon. Aussitôt, les agents du service Gestion et Entretien des Rivières du SyAGE, mobilisés pour l’occasion, se portent à leur secours. Ils leur dispensent aussi quelques conseils élémentaires : comment mettre l’hameçon et l’asticot, jeter sa ligne suffisamment loin, tenir la canne à pêche. Alors que d’autres sont parfois dégoûtés, Saibou et Eliyora n’hésitent pas à manipuler eux-mêmes l’asticot.

Première touche

Muet comme une carpe, Ethan affiche un air serein. Sa stratégie paie : 5 minutes à peine se sont écoulées depuis le début du concours et voilà que sa ligne se met àconcours-peche-2016-006 remuer. Première touche ! Antoine Vu, chef d’équipe au SyAGE, l’aide à sortir le poisson de l’eau et à l’enlever de l’hameçon. Ethan est en lice pour la victoire. Car, il l’a bien compris, la pêche est une affaire de patience… La patience justement, ce n’est pas le point fort de Mariam : « La pêche, ça me plaît, mais je n’aime pas attendre. » Soudain, elle sent une résistance et tire la canne vers elle. Il y a anguille sous roche, ça ne ressemble pas à un poisson. Fausse alerte en effet, sa ligne s’est coincée dans un tas de feuilles et l’hameçon s’est décroché…

Plus loin, un autre poisson a mordu à l’hameçon de Davina Grace. « Ça tire, au secours ! » Attirée vers la rivière par la force de l’animal et fatiguée par le poids de la canne, la jeune fille ne se sent pas vraiment comme un poisson dans l’eau. Pourtant elle tient bon, jusqu’à ce qu’un technicien du SyAGE prenne le relais. La prise est ramenée sur la berge. Ses camarades, intrigués, se regroupent autour pour l’observer. Davina Grace surmonte sa crainte et tend une main pour toucher les écailles. Puis la retire très vite.

peche-poisson

 

L’après-midi se poursuit, ponctué d’exclamations mi-joyeuses, mi-apeurées. Pour Ethan et Davina Grace, la concurrence s’avère rude… Enfin, un nouveau coup de sifflet annonce la fin du concours. Place à la pesée des poissons pour chaque concurrent, avant la remise des prix. Ethan en a finalement eu deux mais pas du menu fretin. Il décroche la 3e place ! Félicitations à lui et à tous les participants !

La pesée et la remise des prix :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *