Été 2020 : bilan de la qualité biologique de l’Yerres et de plusieurs affluents

Été 2020 : bilan de la qualité biologique de l’Yerres et de plusieurs affluents

Publié le 14 janvier 2021

Le SyAGE a réalisé une campagne de prélèvements durant la dernière saison estivale dans le Réveillon, l’Yerres et trois de ses affluents, pour mesurer la qualité biologique de l’eau.

Plusieurs indices sont calculés pour une même station afin d’obtenir une classe de qualité allant de « Très bonne » à « Mauvaise ». On retrouve la note IBG-DCE (Indice Biologique Global adapté à la Directive Cadre sur l’Eau) sur 20 (plus la note est basse, moins bonne est la qualité), l’écart à une valeur de référence est également calculé, il s’agit de la note IBG EQR située entre 0 et 1 (plus on est proche de 1, meilleure est la qualité).

On trouve enfin le nouvel indice I2M2 (Indice Invertébrés Multimétrique) destiné à remplacer à terme l’IBG. Ces stations ont toutes été prélevées selon le même protocole MPCE (Macro-invertébrés en petit cours d’eau).

Lorsque le cours d’eau est trop profond, la méthode de prélèvement est adaptée. Il s’agira alors de la détermination de l’Indice Biologique Global Adapté (IBGA).

Pourquoi prélever les macro-invertébrés aquatiques ?

Ils sont couramment utilisés pour déterminer la qualité biologique des cours d’eau en raison de leur sensibilité aux changements de la qualité de l’environnement.

Pour les études de qualité d’eau, les macro-invertébrés aquatiques sont classés en plusieurs groupes en fonction de leur capacité à tolérer la pollution de l’eau : du plus sensible à la pollution, au plus tolérant à la pollution.

Retrouvez le bilan de la qualité biologique des macro-invertébrés dans l’Yerres et plusieurs affluents ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *