Île des Prévôts : un sanctuaire pour la biodiversité

Publié le 11 octobre 2016

ile_prevots_une

Située à seulement quelques encablures de l’avenue Jean-Jaurès, principale artère de Crosne, l’île des Prévôts laisse toute sa place aux murmures de la nature. Dans ce havre de quiétude, préservé des nuisances de l’homme, une remarquable biodiversité s’épanouit.

« Plus de 7 hectares de nature préservée en plein cœur de la ville… Ce type de patrimoine naturel se compte sur les doigts d’une main », se réjouit Vincent Delecour, chargé de la valorisation du patrimoine naturel au SyAGE. Située entre deux bras de l’Yerres, l’île des Prévôts bénéficie du classement de la Vallée de l’Yerres depuis 2006, au titre de la loi paysage de 1930. Elle est aussi considérée comme un espace naturel sensible (ENS) par le conseil départemental de l’Essonne.

Ce lieu abrite, entre autres, sureaux, églantiers, frênes, érables, ronciers, orties… Ces dernières sont très prisées de la rousserolle verderolle, une espèce d’oiseau, qui y construit son nid et y trouve de la nourriture, avant de migrer en août ou septembre vers le Sud-Est africain. Parmi les oiseaux qui y séjournent, on trouve également la fauvette grisette et le faucon crécerelle. D’ici quelques temps, des moutons pourraient bien compléter le tableau dans le cadre d’un projet d’éco-pâturage.

Sauvegarder la mosaïque actuelleile_prevots_illustration

Pour se développer, cette biodiversité a cependant besoin d’un coup de pouce car certaines espèces ont tendance à se montrer trop envahissantes. « Si nous laissions faire la nature, dans 10 à 15 ans, nous aurions un bois d’érables et de frênes. L’idée est de ne pas la laisser se refermer en préservant la mosaïque actuelle d’espèces végétales », poursuit Vincent Delecour. Les agents du SyAGE interviennent donc pour contenir les ronciers qui gagnent du terrain tous les ans, sans aller jusqu’à les supprimer car « ils servent aussi d’abri aux insectes, aux oiseaux et sont à la base de la chaine alimentaire. » A cela s’ajoute l’entretien régulier des arbustes et des passages offrant un accès à la rivière en cas de problème (pollution, chute d’arbre, etc.).

Bientôt une plateforme d’observation

L’île des Prévôts est inaccessible au public, non sans raison. Pollutions sonores, déchets, dégradations… la présence de l’homme compromettrait en effet la biodiversité de ce patrimoine naturel exceptionnel. « Nous sanctuarisons ces lieux pour la tranquillité de la faune. Les animaux sont ici chez eux », souligne Vincent Delecour.

Mais les amoureux des promenades en pleine nature ont de quoi se réjouir. Le SyAGE prévoit d’aménager une plateforme d’observation panoramique sur le chemin qui contourne l’île pour pouvoir profiter pleinement de la beauté du site sans y jouer les intrus. Des ouvertures exceptionnelles sont également envisagées, pour les Journées européennes du patrimoine par exemple.

Panneau d'information à destination du public sur l'île des Prévots

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *