« La vie en respect et en rythme avec la nature »

Publié le 20 janvier 2015


illustration-gilles-durouchoux

Gilles Durouchoux est exploitant agricole en Seine-et-Marne et vice-président du Syndicat Mixte d’Aménagement et d’Entretien de la Rivière Thérouanne et de ses Affluents. Ce profil particulier en fait un témoin privilégié de l’interaction entre le monde agricole et celui de l’environnement. Gilles a bien voulu répondre à nos questions pour nous raconter son engagement au quotidien.

 

Pourquoi avez-vous choisi le métier d’exploitant agricole ?

Ce métier d’exploitant agricole allie deux facettes : la gestion d’une entreprise (ici il s’agit d’une entreprise de production agricole) et la vie en respect et en rythme avec la nature. Ce fut un critère de choix primordial que de pouvoir travailler en harmonie avec les saisons et la terre. Mon métier n’est donc pas monotone et touche en même temps à une multitude de domaines. Il est aussi en perpétuelle évolution, au gré des recherches, des marchés, des réglementations et des attentes sociétales, ce qui oblige à rester vigilant.

 

Est-ce votre activité principale qui vous a conduit à vous intéresser aux problématiques d’aménagement et d’entretien des rivières ? Pourquoi ?

C’est en même temps mon activité mais aussi mes engagements municipaux qui m’ont conduit à m’intéresser aux problématiques d’aménagement et d’entretien des rivières, notamment la Thérouanne puisque la commune de Vincy-Manœuvre où j’exploite et dont je suis élu, fait partie du bassin-versant de la Thérouanne. Il est intéressant que les acteurs du monde agricole soient investis dans les structures de gestion des rivières à deux titres :

– nous sommes pour une grande partie des linéaires, les riverains des cours d’eau et devont être associés à toute action bénéfique pour nos rivières,

– les actions déjà engagées par le monde agricole sont peu connues du grand public ; ces structures peuvent être un lieu d’échange et de communication.

Enfin, au niveau de mon entreprise, après avoir été certifié « QUALI’TERRE » et « Agriculture Raisonnée », nous venons d’être membre du périmètre certifié ISO 14001 de l’association « TERRE d’ILE de France ». Ces trois certifications ont chacune un volet environnemental très développé et montrent l’attachement de longue date de l’entreprise et de moi-même aux problématiques environnementales.

 

Quelles sont les particularités du bassin-versant de la Thérouanne qui influencent l’exercice quotidien de votre métier ?

Les particularités du bassin-versant de la Thérouanne qui influencent mon métier, sont de deux ordres :

– la sensibilité aux pollutions avec comme mesure de prévention la création de bandes tampons le long des affluents de la rivière Thérouanne et le respect de la réglementation relative à ces bandes,

– la sensibilité aux inondations avec comme mesure de prévention la mise en œuvre de pratiques agricoles visant à limiter les ruissellements et les phénomènes d’érosion.

Que mon métier soit influencé par les particularités et les contraintes du bassin-versant de la Thérouanne n’est pas surprenant en soi, mais il faut que les réponses à ces problématiques soient économiquement viables pour nos entreprises et reconnues par le grand public.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *