Le faucardage : une gestion raisonnée des milieux aquatiques

Publié le 14 août 2015

P1010591


La fin de l’été marque pour le SyAGE, le début d’opérations d’entretien visant à préserver l’équilibre de la rivière à l’aide de techniques respectueuses du milieu aquatique.

Si durant la période la plus chaude de la saison, on évitera toute intervention directe dans les cours d’eau, ceux-ci étant plus fragiles compte tenu des températures et du niveau d’étiage, le développement excessif des végétaux dans l’eau conduit le Syndicat à intervenir sur l’Yerres.
En effet, dû aux effets combinés de la photosynthèse, de la chaleur importante et des apports en nutriments, nombre de plantes immergées tels les nénuphars envahissent peu à peu le lit de la rivière provoquant un déséquilibre de l’écosystème aquatique. Cette surabondance végétale épuise le niveau d’oxygène présent dans l’eau et met en péril la faune et la flore présentes dans la rivière.

Campagne de faucardage (été 2015) sur l'Yerres. Coupe des plantes aquatiques à l'aide du bateau faucardeur.Le faucardage consiste à faucher une partie des végétaux à l’aide d’un bateau équipé d’une scie immergée venant sectionner les tiges*. De mi-août jusqu’au début du mois de septembre, 5 km de rivière seront concernés par cette opération. Dans les secteurs identifiés, le SyAGE s’emploie à entretenir uniquement le milieu du lit de la rivière. En effet, en laissant volontairement des herbiers aquatiques intacts près des berges, ce sont autant de refuges naturels pour une multitude d’espèces aquatiques (Poissons, insectes, invertébrés…) qui subsistent.

Combinant technique d’entretien et une forte dimension environnementale, le faucardage permet de maintenir l’équilibre de la rivière tout en préservant différents types d’habitats aquatiques.

* Les déchets végétaux issus de cet entretien sont ensuite collectés et déposés en déchetterie en vue d’être revalorisés.

2 commentaires

  1. jpc93

    le faucardage est une trés bonne chose surtout lors des saisons chaudes choses qui pourrais ce faire plus souvent a la queue de poele a santeny etant un pécheur de l’aappma du plateau briard depuis 5-6 ans maintenant et essayé de récurer « la queue » merci

    • SyAGE

      Bonjour,

      Merci pour votre message. L’étang de la queue de poële à Santeny est faucardé début d’août chaque année, dans le respect de la faune et de la flore présents sur les lieux.
      Le curage mécanique, quant à lui, est une opération causant la destruction d’une partie de la flore et de la faune se trouvant sur le fond de la rivière. C’est pourquoi son usage est interdit par la réglementation en vigueur.

      Nous restons attentifs bien sûr aux besoins exprimés par les différents usagers de la rivière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *