Littérature – Le roman-fleuve

Publié le 31 août 2015

Les fleuves et les rivières, images parfaites du flux incessant de la vie vers la mort, sont une puissante source d’inspiration pour les écrivains qui en ont souvent fait les héros tutélaires de leurs œuvres. Retrouvez ci-dessous 6 oeuvres majeures qui vous feront vraiment comprendre ce que veut dire « vivre avec le fleuve ».

 

    1. Mark Twain

    Tom_Sawyer_-_frontispiece

     

    Dans les Aventures de Tom Sawyer et les Aventures de Huckleberry Finn, est omniprésent un « personnage » que Mark Twain, ancien pilote de Steam Boat, affectionnait particulièrement : le Mississipi, ce qui signifie « le grand fleuve » en langue Ojibwa.

     

     

     

     

     

    2. Mikhaïl Cholokov

    le-don-paisible-26262-250-400
     

    Il est l’homme d’un seul livre tant le reste de son œuvre – assez médiocre – fut éclipsé par le Don paisible (Тихий Дон), chef d’œuvre qui lui valut le Prix Nobel de littérature. Il y raconte la vie tourmentée des cosaques dans la vaste plaine que traverse le fleuve Don, jouant sur le contraste entre les violences de la révolution et de la guerre civile en Russie et la tranquillité impassible du fleuve.

     

     

     

     

     

    3. Philip José Farmer

    le fleuve de nl eternite

     

    Auteur de science-fiction très novateur, il a bâti un cycle de romans intitulé, Le fleuve de l’éternité, dans lequel on voit une puissance mystérieuse ressusciter toute l’humanité comme pour réaliser une immense expérience de sociologie. Au bord de ce fleuve symbolique, on suit les aventures de l’explorateur Richard Francis Burton, de Mark Twain ou bien encore de Cyrano de Bergerac…

     

     

     

     

     

    4. Paolo Rumiz

    po

     

    Cet auteur italien, amoureux du fleuve Pô, qui est pour lui la quintessence de tous les fleuves, écrit un roman qui nous invite à une promenade paresseuse et esthétique au fil du courant et à la rencontre des hommes du fleuve… Ce roman quasiment initiatique s’intitule tout simplement Pô, le roman d’un fleuve

     

     

     

     

     

    5. Gabriel Garcia Marquez

    amour-temps-cholera
     

    Dans l’amour au temps du choléra, l’auteur d’une façon certes classique mais néanmoins bouleversante, utilise le fleuve comme métaphore du temps qui s’écoule. Pour suspendre ce temps, les deux héros – amants séparés par la vie et enfin réunis – entreprennent une croisière sans fin sur ce fleuve.

     

     

     

     

     

    6. Claudio Magris

    danube-claudio-magris

     

    Dans sa « biographie » d’un fleuve, sobrement intitulée Danube, l’auteur nous invite à un voyage qui, de la source à l’embouchure est l’occasion, à chaque escale, de mettre en lumière des évènements de l’histoire politique ou artistique de cette région si féconde d’un point de vue culturel.

     

     

     

     

     

    N’hésitez pas à nous faire part dans les commentaires des romans-fleuves qui vous ont marqués ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *