Les agents du SyAGE surveillent les affluents de l’Yerres en amont

Les agents du SyAGE surveillent les affluents de l’Yerres en amont

Publié le 22 janvier 2021

Depuis plusieurs jours, et suite à la dernière crue de début janvier, les agents du SyAGE basés à l’annexe de Rozay-en-Brie (Seine-et-Marne) sillonnent les points stratégiques (franchissements) des affluents de l’Yerres : la Marsange, l’Yvron, la Visandre, le Bréon, le Beuvron et la Barbançonne.

Une mission préventive durant laquelle les agents scrutent attentivement le bon écoulement des cours d’eau afin de réduire le risque inondation durant cette période hivernale, où les précipitations sont importantes.

La partie amont de l’Yerres n’est pratiquement pas instrumentée pour surveiller la hauteur et le débit des cours d’eau, contrairement à l’aval et sur le Réveillon, son principal affluent, d’où ces déplacements sur le terrain des agents du SyAGE.

C’est un nouveau territoire pour le syndicat qui exerce désormais la compétence GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Préventions des Inondations) sur l’ensemble du bassin versant de l’Yerres, depuis le 1er janvier 2020.  

Il est bon de rappeler que la crue n’est pas synonyme d’inondation.

La crue est un phénomène naturel et important pour le fonctionnement des rivières, caractérisé par une montée plus ou moins brutale du niveau d’un cours d’eau. Elle se traduit par l’augmentation de son débit, de sa vitesse et de la hauteur d’eau en écoulement. La vie naturelle d’un cours d’eau alterne entre les périodes de basses eaux et de hautes eaux. Cette alternance permet l’auto-curage des lits (lit mineur, lit majeur), la régénération des espèces végétales et animales mais aussi de jouer un rôle d’enrichissement des terrains en matières organiques, grâce au dépôt des matières en suspension charriés par les eaux.onds des vallées et créent une mosaïque de paysages (marais, bras morts, prairies inondables…). Les crues sont ainsi essentielles à la « respiration » du cours et sont bénéfiques à bien des égards.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *