L’île Panchout poursuit sa mue

L’île Panchout poursuit sa mue

Publié le 23 mars 2018

A Yerres, les travaux de renaturation de l’île Panchout se poursuivent. Entièrement conçus et réalisés par le Syage, ils ont atteint l’étape de la plantation des nouvelles espèces indigènes à la suite de la livraison, hier, des premiers arbustes sur le site, fournis par un pépiniériste franciliens. Ces cornouillers, tilleuls, charmilles, noisetiers, viornes, aubépines et aussi charmes et érables, qui seront au total 70, bénéficient d’une implantation de type « sauvage » (pas d’alignement, pas de géométrie particulière).
Hier, les agents du SyAGE Serge Brotin, Cédric Barrier et Benjamin Quinton ont procédé aux premières plantations de cette deuxième phase, qui a commencé le 21 février (voir nos articles des 20 février et 8 mars). Après avoir préparé les fosses, ils ont installé des viornes lantanes et aubépines, qui produiront cet été de jolies fleurs en forme de boules couleur crème, assez odorantes. Ne dépassant pas 3 mètres de hauteur pour le moment, ces arbres et arbustes atteindront jusqu’à 15 mètres d’ici quelques années. Pour assurer une bonne reprise une fois implantés, les agents du SyAGE veilleront sur eux durant toute la saison de végétation 2018 (arrosage, binage…).
La dernière phase de la renaturation de l’île Panchout se déroulera l’hiver prochain et concernera un autre secteur géographique du site.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *