le n° 70 de L’eau – le journal du SyAGE (Juin 2014)

Publié le 5 novembre 2014

 

« L’être humain peut avoir une légère tendance à « chosifier » son environnement. Tel un enfant un peu capricieux, il imagine parfois que tout ce qui l’entoure n’a d’autre fin que de servir à son bon plaisir, comme si l’univers entier n’était qu’un immense coffre à jouet ».  C‘est avec ces mots que commence le dossier du n° 70 de  L’eau  – le journal du SyAGE – consacré à la vie de notre rivière, l’Yerres.

N’hésitez pas à vous replongez dans ce numéro par le biais de l’interface de lecture disponible ci-dessous.

Bonne lecture !

3 commentaires

  1. POT Jacques

    Messieurs, Pourriez vous m’indiquer qui a accordé le droit de construire le barrage (4 vannes guillotines) de Bernay Vilbert 77, un barrage qui n’a aucune fonction d’ailleurs et donc contraire
    aux règlements d’eau du SYAGE et à la continuité écologique, me semble une erreure !!
    Celui ci a été installé en juillet 2014. Le propriétaire, la Municipalité a t elle reçu l’accord de la Préfecture,? Qu’ elle est le montant des travaux?
    Pourquoi comme c’est le cas actuellement (grosse crue) les vannes ne sont elles pas ouvertes, comme d’ailleurs depuis des années dans ces périodes de hautes eaux POT JACQUES.

    • SyAGE

      Bonjour,

      Nous attirons votre attention sur le fait que c’est la police de l’eau (DDT 77) qui délivre les autorisations relatives aux travaux sur les ouvrages transversaux dans les cours d’eaux. Néanmoins, nous pouvons vous indiquer que, selon les informations en notre possession, les travaux sur le barrage de Bernay-Vilbert consistaient en une réhabilitation des vannes à l’identique, ce qui ne nécessite pas d’autorisation. Par ailleurs, nous n’avons pas connaissance du coût de ces travaux qui n’ont, en aucune façon, été pris en charge par le SyAGE.

      Nous vous indiquons aussi que l’ouverture hivernale des vannes du 1er novembre au 1er mars est une recommandation de la police de l’eau auprès des propriétaires d’ouvrages, qui restent responsables des manœuvres. Cette consigne est relayée par les syndicats de rivière, toute manœuvre devant leur être rapportée pour enregistrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *