Posts Tagged “crosne”

« C’est uniquement l’addition des initiatives locales qui permettra d’arriver à un résultat global ».

Michael-Damiati---Maire-de-Crosne-web

 

Maire de la commune de Crosne depuis 2014, Michaël Damiati a bien voulu nous recevoir pour nous parler d’environnement.

 

Pourquoi avez-vous signé la charte du Champigny, relative à la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires dans le cadre de l’entretien des espaces publics ?

La nappe des calcaires de Champigny est la principale ressource régionale d’eaux souterraines. Il est de ma responsabilité en tant qu’élu de m’interroger sur la meilleure façon de la préserver. En signant cette charte, la commune de Crosne s’engage à tendre vers un objectif « zéro phyto ». Pour cela, nous travaillons de concert avec différents acteurs dont le SyAGE, qui nous fournissent de précieux conseils pour optimiser nos pratiques.

Aujourd’hui, les espaces naturels urbains sont majoritairement aménagés et entretenus de façon ornementale, à l’aide notamment de produit phyto-sanitaires. Or leurs effets sur la santé du public sont encore méconnus. C’est pourquoi il est important de pouvoir proposer aux administrés des solutions alternatives.

Cette démarche mérite d’être accompagnée d’un vrai effort de communication sur le sujet, afin que nos concitoyens ne la confondent pas avec une négligence d’entretien des espaces verts.

 
Que voudriez-vous dire aux communes pour les inciter à s’engager dans cette démarche ?

Je voudrai leur dire que nous sommes tous tributaires de la nappe de Champigny. Ainsi, c’est uniquement l’addition des initiatives locales qui permettra d’arriver à un résultat global.

Les modes de vies et de consommation que nous avons eus ces cinquante dernières années sont aujourd’hui largement remises en question. Ils méritent donc d’être revus et améliorés car il est de notre devoir de transmettre aux jeunes générations un environnement le plus propre possible.

 
Quelle place est consacrée à l’environnement dans le travail quotidien d’un maire ?

Il est essentiel d’avoir un cap bien déterminé, et de multiplier les actions quotidiennes de façon à le maintenir. Par exemple, à Crosne, la question de l’impact sur l’environnement dans les projets d’urbanisme est cruciale. Ainsi, nous utilisons fréquemment des matériaux isolants, comme ça a été notamment le cas lors des récents travaux sur le gymnase. Dans les bâtiments publics, nous avons installé des systèmes permettant à la lumière de se déclencher automatiquement lorsqu’un mouvement est détecté, et de s’éteindre lorsque plus personne n’est dans la pièce.

Nous veillons aussi à observer une gestion attentive de la consommation d’électricité et de carburant. C’est pour cela que nous allons prochainement rénover notre parc automobile par un ensemble de véhicules propres.

De manière générale, il me semble qu’il faut que nous soyons exemplaires, pour pouvoir tranquillement être pédagogues sur ces sujets.

 

 

Escapades au bord de l’eau – 6ème partie

En route vers la confluence avec la Seine

illu-blog-et-caroussel

Nous vous proposons de partir à la découverte d’une promenade réalisée dans le cadre de la Liaison Verte des bords de l’Yerres et du Réveillon.

Pour cette dernière étape de nos escapades, nous vous proposons de longer la plaine de Chalandray pour rejoindre l’île des Prévôts à Crosne. Cette portion de la Liaison Verte présente des particularités intéressantes. En effet, entre zones humides et vastes espaces destinés au pâturage, elle offre aux promeneurs un cadre hétéroclite et inattendu. Ce « ruban vert » en bordure de l’Yerres permet à tout un écosystème de s’épanouir parallèlement à une urbanisation qui devient de plus en plus présente à mesure que nous nous rapprochons de la confluence avec la Seine …

Pour découvrir les lieux-phares de cette promenade, cliquez sur les éléments en surbrillance présents sur la carte.

Renaturation des berges du parc des bords de l’Yerres à Crosne

parc-de-Crosne-15-06-15-(22)

 

Du 1er au 19 Juin 2015, le  SyAGE a procédé à la renaturation des berges du parc des bords de l’Yerres à Crosne.

Le Syndicat a utilisé des techniques de Génie Végétal afin de réaliser des berges en pente douce tout au long de la rivière. Fascinage et toiles coco ont été mis en place pour maintenir la berge en état, avant que celle-ci ne se solidifie grâce aux racines des plantes hélophytes disposées tout du long.

Ce véritable coup de jeune sera complété par la plantation d’une rangées d’arbustes en novembre 2015.

Le coût total de cette opération a été de 105 000 euros TTC.

Les moutons arrivent !

11096430_812503102175432_3679098945675555311_o-600
 

L’écopastoralisme est un mode d’entretien écologique des espaces naturels et des territoires par le pâturage d’animaux herbivores. Avantageux autant financièrement qu’écologiquement, cette technique a séduit bon nombre de collectivités, dont le SyAGE.

En effet, cette année le Syndicat utilise cette méthode pour entretenir les bassins paysagers du grand Ha Ha à Crosne (7000 m²), de l’Allée Royale à Yerres (1220 m²) et du bassin Thibault à Mandres (1327 m²) .

C’est pourquoi des brebis de race solognotes vont venir pâturer dans ces trois bassins, du 21 avril 2015 jusqu’en novembre prochain. 11 pensionnaires sont arrivés aujourd’hui à Crosne. Ils seront suivis par 3 autres ovidés dans le bassin de Yerres, et 3 dans celui de Mandre-les-Roses lundi prochain.

Ci-dessous, retrouvez la vidéo de l’arrivée des moutons au bassin du grand Ha Ha à Crosne.

Pédagogie : les collégiens et l’eau

P1010184-la-mieux-web-600x300

Portrait d’une enseignante pas comme les autres …

Sylvie Pagnot est une jeune professeur de Physique-Chimie au collège Bellevue à Crosne. En 2008, elle apprend l’existence du dispositif « classes d’eau » par le biais d’un collègue d’école primaire. Aussitôt, Sylvie se rapproche du SyAGE, car c’est le Syndicat qui est le relais de l’Agence Seine-Normandie pour l’organisation des classes d’eau, de Villeneuve-Saint-Georges à Varennes-Jarcy. Depuis ce temps, l’enseignante organise des classes d’eau régulièrement …

« Les classes d’eau sont un plaisir, fait pour ouvrir les yeux des collégiens sur la rareté de l’eau », nous raconte-t- elle. Si ce plaisir est principalement réservé aux élèves de 5ème car la thématique de l’eau est centrale dans leur programme, il n’est pas pour autant uniquement cantonné à la matière que Madame Pagnot enseigne.

L’eau : un sujet transversal

En effet, un souci de transversalité pousse la professeur de Physique-Chimie à s’associer avec les autres enseignants, pour permettre aux élèves d’avoir un panorama complet sur le sujet abordé. Ainsi, Sylvie nous donne l’exemple des fontaines du savant arabe Al-Djazari.

Les fontaines d’Al-Djazari sont des pompes à eau inventées au 12ème après JC, permettant de tirer l’eau d’un puits, d’un courant d’eau ou d’une rivière. Étudier leur fonctionnement et le contexte dans lequel elles ont été créées recouvre plusieurs matières, dont l’histoire, la géographie, la physique-chimie, la SVT ou encore la Technologie.

Pour cette professeur de Physique-Chimie, les classes d’eau ont un autre avantage : celui de mettre un pied dans la pratique. « Le but, c’est de faire formuler une hypothèse aux élèves, dit-elle. Ils l’éprouvent. Et si elle ne fonctionne pas, ils doivent être capables de dire pourquoi ». Amener les jeunes collégiens à construire eux-mêmes la théorie à partir de la pratique, voilà l’ambition pédagogique de Madame Pagnot. Ambition qui porte ses fruits car, nous dit-elle en souriant : « Les élèves apprennent bien mieux en se trompant ! »

Enseignante motivée et heureuse du succès de ses élèves, Sylvie Pagnot confesse que si pendant une année, elle ne peut pas organiser de classes d’eau pour ses élèves, elle s’arrange toujours pour leur faire visiter les locaux du Syndicat …

 

L’Île des Prévôts

L’île des Prévots est classée depuis 1982 pour son intérêt écologique. À partir de l’espace René Fallet, un cheminement de la Liaison Verte permet depuis 2009 de se rendre à la gare RER de Montgeron-Crosne en découvrant les berges de la rivière grâce à deux nouvelles passerelles. On y accède depuis l’avenue Jean Jaurès à Crosne.

Découvrez ci-dessous une sélection de photos de l’Île des Prévots …

A chaque faune son habitat. Le saviez-vous ?

Cliquez sur le bouton « Lecture » situé juste en dessous, écoutez et laissez vous transporter…

 

Où êtes-vous ?

Flore de l'Ile des Prévots.JPEG

 

Vous venez d’entrer dans l’Île des Prévôts à Crosne. Classée depuis 1982 pour son intérêt écologique, on y accède à partir de l’espace René Fallet. Un cheminement de la Liaison Verte permet depuis 2009 de se rendre à la gare RER de Montgeron-Crosne en découvrant les berges de la rivière grâce à deux nouvelles passerelles. On y accède aussi depuis l’avenue Jean Jaurès à Crosne.

 

Qu’entendez-vous ?

Une multitude d’oiseaux est présent sur l’Île des Prévôts …

 

 

Étant migrateurs, ils arrivent sur les lieux en mai et repartent en septembre. Durant cette période, ils font leurs nids dans les massifs d’orties et les buissons qui fourmillent dans l’île. La meilleure période pour entendre leurs chants est celles des parades amoureuses aux alentours de mai, juin.

 Avez-vous déjà observé ces oiseaux ?