Posts Tagged “expertise”

Surveiller, traiter, résorber : l’expertise du Syndicat au service de votre rivière

Ambiance rivière

Acteur majeur de la sauvegarde de votre environnement, le SyAGE lutte contre les pollutions dans l’Yerres. Découvrez ci-dessous comment agissent nos équipes pour préserver la santé de votre rivière.

Puisque chaque goutte d’eau tombée sur le bassin versant alimente l’Yerres, la rivière est au cœur des missions du SyAGE, et plus particulièrement de celles du service Contrôle des Milieux Naturels. Les trois agents de ce service alternent travail sur le terrain et en laboratoire afin de veiller sur la bonne qualité des eaux, et de lutter contre les pollutions.

Une fois appelés sur le terrain, et après avoir identifié la nature de la pollution grâce à des analyses effectuées à partir de prélèvements, les techniciens contiennent cette dernière par la mise en place de barrages filtrants sur la rivière. Puis, ils se mettent en relation avec leurs homologues au SyAGE afin de tout faire pour la résorber au plus vite.

En outre, les services communaux sont alertés car le Maire, dans le cadre de son pouvoir de police, est garant « de la sûreté, la sécurité et la salubrité publique  » (article L2212.2 du Code Général des Collectivités Territoriales).

 
Une fois la pollution stoppée, la vigilance demeure …

Les réseaux d’eaux usées présents sur le territoire du SyAGE concerné par la compétence « Assainissement », acheminent les effluents vers la station d’épuration de Valenton, qui, après les avoir traités, va ensuite les rejeter dans la Seine. C’est pourquoi seules les eaux pluviales tombées sur l’aval du bassin-versant de l’Yerres sont déversées dans la rivière.

Le Syndicat dispose d’un service Cartographie qui recense tout son patrimoine, dont l’intégralité des réseaux d’eaux pluviales. Grâce aux plans fournis par ce service, les agents présents sur le terrain remontent le réseau d’où est sortie la pollution. «  La procédure consiste à soulever chaque tampon pour voir si nous y apercevons des traces de pollution, et de s’orienter dans le réseau en fonction de ce que nous y observons. De cette manière, nous sommes sûrs d’arriver à sa source. », explique Franck Moritz, technicien pour le service Contrôle des Milieux Naturels.

Selon la source de la pollution, plusieurs actions peuvent être envisagées par les différents services du SyAGE. Si des travaux de réhabilitation ou de curage des réseaux publics sont nécessaires, alors les équipes du Syndicat feront intervenir le prestataire adapté pour les réaliser. Si un défaut de fonctionnement des installations se trouvant dans le domaine privé est constaté, le Syndicat sera à même de demander leur mise en conformité. Un suivi des travaux engagés à cet effet sera alors effectué. Enfin, le milieu naturel est réaménagé pour faire disparaître toutes les détériorations consécutives à la pollution.

Après identification de l’auteur de la pollution, les services financiers et juridiques du Syndicat sont en mesure de lui réclamer un dédommagement couvrant les frais engagés pour la dépollution, en vertu du principe « pollueur-payeur » qui précise que « les frais résultant des mesures de prévention, de réduction de la pollution et de lutte contre celle-ci doivent être supportés par le pollueur » (article L110-1, II, 3° du code de l’environnement).

« Grâce à l’expertise de nos agents, 22 pollutions sur l’Yerres ont pu être traitées pendant l’année 2015 », nous explique Steven Bouget, chef du service Contrôle des Milieux Naturels.

C’est pourquoi, si vous êtes témoin d’une pollution sur l’Yerres, n’hésitez pas à contacter le Syndicat en composant le 01-69-83-72-72. En effet, un système d’astreinte permet d’intervenir 24h/24 et 7 jours sur 7, sur une pollution signalée sur le territoire pour juger de sa gravité et intervenir le cas échéant …

Rendre l’assainissement accessible à tous : l’expertise du SyAGE au Bénin

Aujourd’hui, 19 novembre, nous célébrons la journée mondiale des toilettes. Cet événement, créé et entérinée par l’Assemblée Générale de l’ONU, a pour objectif de sensibiliser le grand public à l’importance de l’accès à une eau salubre et à un système d’assainissement viable. Pourtant, 2,4 milliards de personnes dans le monde ne peuvent y prétendre. Agir pour remédier à ce problème est donc essentiel, car il reste du chemin à parcourir.

Dans le cadre d’une opération de coopération décentralisée réalisée en partenariat avec la ville de Crosne, deux agents du SyAGE sont partis en 2012 dans la ville de Bopa au Bénin, afin d’apporter leur expertise aux habitants pour rénover les latrines sur leur territoire. Témoignage de Franck Moritz, qui a participé à cette opération.

bopa

La ville de Bopa, située au Bénin en bordure du Lac Ahémé

« Bopa est située en bordure du lac Ahémé, au nord-est du pays. Construite en plein milieu d’une zone rurale, cette ville est composée en majorité d’agriculteurs.

Dès notre arrivée, nous avons commencé la tournée des écoles et des quartiers de Bopa où les latrines sont construites. À l’aide d’un interprète, nous avons pu multiplier les échanges avec les habitants afin de cerner au mieux leurs difficultés et leurs attentes. En effet, notre mission était d’accompagner la population dans la rénovation de ses installations sanitaires, et non de nous y substituer.

Ensemble, nous avons cartographié les aménagements existants et indiqués où les nouvelles latrines devraient se situer. Certaines contraintes ont guidé nos décisions. Il fallait par exemple que les différentes toilettes aient des fontaines à proximité afin que les gens puissent se laver les mains. Ou encore que les installations ne soient ni trop proches, ni trop éloignées des habitations pour que chacun puisse s’y rendre, sans toutefois être gêné par les odeurs au sein de sa propre maison.

Enfin, les habitants nous ont fait part de leur souhait de pouvoir vidanger les latrines afin de faire du compost pour leurs champs. Nous avons alors imaginés les solutions techniques adéquates. »