Posts Tagged “nations unies”

COP21 : « l’Accord de Paris », une feuille de route indispensable pour l’avenir de la planète

cop21-web

Le 11 décembre dernier, la COP21 s’est conclue sous une salve d’applaudissements grâce à l’adoption de « l’Accord de Paris » par les 195 pays membres de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques.

Fruit de deux semaines de négociations intenses entre les parties, ce document de 32 pages redonne espoir à tous ceux qui pensaient la machine diplomatique en perte de vitesse après l’échec en 2009 à Copenhague.

 
Des mesures d’adaptation et d’atténuation

L’ensemble des acteurs présents au Bourget lors de cet événement a su donné voix et corps au principe de la justice climatique. C’est-à-dire à la reconnaissance de l’inégalité entre les pays du Nord et du Sud en matière d’émissions de gaz à effet de serre. Partant, les pays du Nord se sont engagés à solder leur dette climatique dès 2020, à hauteur de 100 milliards d’euros chaque année, afin d’aider ceux du Sud à mettre en place des mesures d’adaptation au changement climatique. Ces financements feront l’objet d’une révision à la hausse avant 2025.

Outre ces engagements, les pays signataires de l’accord s’engagent à réduire leurs dépendances aux énergies fossiles pour que d’ici la fin du siècle l’augmentation de la température mondiale ne dépasse pas les 1,5 °C. Ces engagements, comme les mesures financières, seront revus tous les 5 ans, et « représenteront, à terme, une progression », selon le texte de l’accord.

 
Un processus contrôlé et transparent

« L’accord de Paris » se compose de deux parties : une décision d’adoption, non soumise à ratification par les États, et l’accord lui-même, nécessitant une ratification selon la législation de chaque pays. Or, pour entrer en vigueur, l’accord devra faire l’objet d’une ratification à partir du 22 avril 2016, par au moins 55 pays, représentant au moins 55% des émissions mondiales.

Enfin, et montrant par là le rôle primordial de la société civile dans la lutte contre le réchauffement climatique, « l’accord de Paris » prévoit un mécanisme de transparence qui conduira un comité de 12 membres ayant des compétences reconnues dans les domaines scientifiques, techniques, socioéconomiques ou juridiques à vérifier publiquement les données fournies par les pays en termes d’émissions de gaz à effet de serre.

Du 7 au 18 novembre 2016, Marrakech accueillera la 22ème conférence des parties pour le climat. L’occasion pour le Maroc de s’affirmer comme un acteur indispensable de la transition écologique, lui qui a d’ores et déjà certifié vouloir porter à 52% la contribution des énergies renouvelables à la production électrique d’ici 2030.