Posts Tagged “pédagogie”

3 questions à Nadine Bellon, coordinatrice au SyAGE pour le dispositif classe d’eau de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie

photo-nadine-bellon-recadree
Qu’est-ce qu’une classe d’eau ?

La classe d’eau est un module éducatif dont l’objectif est de responsabiliser différents publics à la protection de l’eau. Véritable éducation à la citoyenneté, la classe d’eau permet ainsi d’acquérir les informations de base sur la façon dont l’eau est gérée et sur la répartition des rôles dans ce domaine. Elle est également l’occasion de s’intéresser à l’état des ressources en eau dans le monde. Basée sur une pédagogie active, la classe d’eau associe visites sur le terrain, rencontres avec des acteurs de l’eau, travail en groupe et productions collectives. D’autres formules sont proposées à divers publics. Pour avoir des informations sur celles-ci, n’hésitez pas à vous rapprocher de l’Agence de l’Eau Seine-Normandie.


Quel est le rôle du SyAGE dans l’organisation des classes d’eau ?

Le SyAGE est votre interlocuteur privilégié pour la création des classes d’eau, sur les 18 communes du territoire historique du Syndicat. Il permet aux organisateurs des classes d’eau de disposer d’informations de proximité et de bénéficier d’une subvention supplémentaire accordée par nos soins.

C’est pourquoi j’assiste les établissements et les enseignants pour le montage pédagogique, administratif et financier du projet et en m’assurant du bon renseignement du formulaire de candidature à la classe d’eau (que vous pouvez vous procurer en me contactant).

Quels conseils donneriez-vous aux enseignants qui veulent organiser ce type d’événement ?

L’objectif des classes d’eau est de sensibiliser aujourd’hui les usagers de demain.

Pour l’organisation de votre classe d’eau, n’hésitez pas à privilégier la découverte de l’environnement local. Les bords de l’Yerres, par exemple, sont des milieux permettant à petits et grands de découvrir, au grand air, la faune et la flore de notre vallée. La visite d’une caserne de pompiers vous permettra de comprendre la façon dont est utilisée l’eau dans le cadre des services de secours. Ou encore une immersion en forêt de Sénart vous fournira de précieux renseignements sur l’écosystème forestier.

Pédagogie : les collégiens et l’eau

P1010184-la-mieux-web-600x300

Portrait d’une enseignante pas comme les autres …

Sylvie Pagnot est une jeune professeur de Physique-Chimie au collège Bellevue à Crosne. En 2008, elle apprend l’existence du dispositif « classes d’eau » par le biais d’un collègue d’école primaire. Aussitôt, Sylvie se rapproche du SyAGE, car c’est le Syndicat qui est le relais de l’Agence Seine-Normandie pour l’organisation des classes d’eau, de Villeneuve-Saint-Georges à Varennes-Jarcy. Depuis ce temps, l’enseignante organise des classes d’eau régulièrement …

« Les classes d’eau sont un plaisir, fait pour ouvrir les yeux des collégiens sur la rareté de l’eau », nous raconte-t- elle. Si ce plaisir est principalement réservé aux élèves de 5ème car la thématique de l’eau est centrale dans leur programme, il n’est pas pour autant uniquement cantonné à la matière que Madame Pagnot enseigne.

L’eau : un sujet transversal

En effet, un souci de transversalité pousse la professeur de Physique-Chimie à s’associer avec les autres enseignants, pour permettre aux élèves d’avoir un panorama complet sur le sujet abordé. Ainsi, Sylvie nous donne l’exemple des fontaines du savant arabe Al-Djazari.

Les fontaines d’Al-Djazari sont des pompes à eau inventées au 12ème après JC, permettant de tirer l’eau d’un puits, d’un courant d’eau ou d’une rivière. Étudier leur fonctionnement et le contexte dans lequel elles ont été créées recouvre plusieurs matières, dont l’histoire, la géographie, la physique-chimie, la SVT ou encore la Technologie.

Pour cette professeur de Physique-Chimie, les classes d’eau ont un autre avantage : celui de mettre un pied dans la pratique. « Le but, c’est de faire formuler une hypothèse aux élèves, dit-elle. Ils l’éprouvent. Et si elle ne fonctionne pas, ils doivent être capables de dire pourquoi ». Amener les jeunes collégiens à construire eux-mêmes la théorie à partir de la pratique, voilà l’ambition pédagogique de Madame Pagnot. Ambition qui porte ses fruits car, nous dit-elle en souriant : « Les élèves apprennent bien mieux en se trompant ! »

Enseignante motivée et heureuse du succès de ses élèves, Sylvie Pagnot confesse que si pendant une année, elle ne peut pas organiser de classes d’eau pour ses élèves, elle s’arrange toujours pour leur faire visiter les locaux du Syndicat …

 

Le SyAGE, lieu de rencontres et d’échanges

 

visuel-causerie-eau-caroussel

Le jeudi 5 mars 2015 en matinée s’est déroulée au Syndicat une causerie organisée par le Graine IDF. Quatre conférenciers se sont relayés pour présenter leurs méthodes et outils de sensibilisation autour du thème « la qualité de l’eau », et répondre aux interrogations qu’ils suscitent.

Pablo Carrion, de la Maison de l’Environnement de la Communauté d’agglomération de Sénart Val-de-Seine nous a parlé de la mare attenant au bâtiment, comme outil pédagogique à destination des scolaires. Laetitia Mondion du SyAGE a expliqué ses missions d’animateur de bassin sur la sensibilisation au programme « zéro-phyto ». Enfin, Alexandre Pierrin nous a exposé la façon de mobiliser les 15-25 ans aux enjeux d’une ressource en eau de qualité.

Retrouvez ci-dessous le déroulé en temps réel de cette matinée, fait grâce aux comptes Twitter du SyAGE ,de Nicolas S. et du Graine IDF.