Posts Tagged “travaux”

Information importante : effondrement d’un terrain Chemin de l’Étang à Périgny-sur-Yerres

périgny

Jeudi 3 décembre en matinée, un effondrement de terrain s’est produit sur le chemin de l’Étang longeant le ru de l’Osier suite à une rupture de canalisation d’eau potable.

Très rapidement, le site a pu être entièrement sécurisé par les équipes techniques de SUEZ (ex Lyonnaise des Eaux) aidés des agents du SyAGE chargés de l’entretien des berges de la rivière.
La circulation sur ce passage est actuellement interrompue pour garantir la sécurité des riverains et des promeneurs nombreux dans ce secteur.

Dès le 07 décembre prochain, des travaux seront entrepris afin de réparer le réseau d’eau potable et pour réhabiliter les berges effondrées suite à ce glissement de terrain.

Nous vous tiendrons informés dans les prochains jours des suites de cette opération.

Merci pour votre compréhension.

Information importante : travaux d’assainissement à Vigneux-sur-Seine

illustration-vigneux

 

Le 20 novembre prochain, le SyAGE va réaliser un renouvellement des réseaux d’eaux usées et d’eaux pluviales, à l’angle de la rue Montaigne et de la rue Prosper Mérimée, sur la commune de Vigneux-sur-Seine.

Ce chantier, d’une durée de 1 mois, a été planifié en coopération avec les services techniques de la ville. En effet, préalablement aux travaux de réfection de la voirie prévus par la Mairie, le Syndicat a réalisé des inspections télévisuelles des réseaux dont il a la charge. C’est suite à ce diagnostic que ces travaux ont été décidés.

 

 

 

 

 

 

Information travaux : réfection du chemin bordant l’île des Prévôts à Crosne

Cheminement-ile-des-prévosts-pour-facebook

 

Le SYAGE va entreprendre des travaux de réfection du chemin bordant l’Île des Prévôts à ‪‎Crosne‬. Le chantier durera du lundi 9 au vendredi 27 novembre, et occasionnera une fermeture du site au public à compter du mardi 17 novembre.

Une déviation par la rue Suzanne sera mise en place pour les personnes souhaitant se rendre à la ‪‎gare‬ ‪RER‬ de ‪Montgeron‬-Crosne durant cette période.

Information importante : rénovation de la descente à bateaux à Brunoy

Depuis mercredi dernier, le SyAGE rénove la descente à bateaux près du pont de Soulins à Brunoy.

Prise de vue aérienne de la rivière

Le chantier, utilisant notamment des techniques de Génie Végétal, durera pendant une vingtaine de jours. Des variations du niveau de l’eau pourront être observées sur les lieux des travaux, jeudi 8 et vendredi 9 octobre 2015.

En effet, une régulation sera mise en œuvre afin de permettre aux équipes de travailler en toute sécurité.

Nous vous prions de nous excuser d’avance pour la gêne occasionnée.

Le SyAGE agit pour votre environnement : travaux sur le bras mort de Quincy-sous-Sénart

bras mort quincy

Depuis cette semaine, et ce pour une durée de 15 jours, des ‪‎travaux‬ de restauration du bras mort de Quincy-sous-Sénart sont effectués par un prestataire du SYAGE.

Ces travaux comprennent la mise en place de plantes ‪hélophytes‬ sur les berges, le profilage d’un ‪chenal‬ pour diversifier les hauteurs d’eau au sein du bras mort, et enfin la création d’amas de vases, à fleur d’eau, propices au développement d’une végétation spontanée (‪carex‬, ‪roseaux‬ …)

Les cartographes

« Que nul n’entre s’il n’est géomètre ». Si cette citation ornait le fronton de l’Académie de Platon à Athènes, elle pourrait tout aussi bien apparaître à l’entrée du service Cartographie du SyAGE. Rencontre avec une équipe chargée de faire perdurer cette noble discipline au sein du Syndicat.

Marion, Pascal et Stéphane m’ont donné rendez-vous dans le quartier des Mardelles à Brunoy. « Ce sera l’occasion pour toi de découvrir ce qu’est la descente en espace confiné, m’a dit préalablement Pascal, doyen du groupe, alors que nous discutions au téléphone. Personnellement, j’adore ça ! »

Je les retrouve en bas de la résidence, à proximité du Réveillon. Vêtus d’un équipement de sécurité impressionnant (lampes, casques, chaussures, harnais), Marion et Pascal s’apprêtent à descendre dans une fosse à sable pour en obtenir les cotes exactes, tandis que Stéphane veille à leur sécurité.

Répertorier le patrimoine du SyAGEP1010447-web

Une fosse à sable est un ouvrage permettant de filtrer les hydrocarbures des eaux pluviales, avant que celles-ci ne rejoignent le milieu naturel. Retranscrire les mesures de cette fosse permettra de déterminer très précisément son schéma de fonctionnement. Celui-ci sera alors intégré dans la base cartographique du SyAGE.

Sur les centaines de fosses à sable présentes dans le territoire des 18 communes, la plupart ont été construites avant 1985, alors que l’informatique n’avait pas encore investie le domaine cartographique. C’est pourquoi il est nécessaire d’en refaire les mesures pour ensuite les intégrer à Elyx, la base cartographique du SyAGE, afin de renseigner au mieux les équipes techniques.

Thibault, 4ème membre de l’équipe, est le géomaticien du groupe : il est le spécialiste de la manipulation de données géographiques. Il s’assure de la bonne gestion du SIG et de la résolution de tous les problèmes inhérents à son utilisation.

En ce qui concerne les nouveaux ouvrages, les prestataires extérieurs du Syndicat sont chargés des relevés de terrain sur la zone où vont avoir lieu les travaux. Puis, une fois ces travaux finalisés, l’entreprise dessine les plans de récolement – plans qui décrivent les travaux réellement réalisés à la fin d’un chantier, par opposition aux « plans de projet » qui décrivent les travaux prévus.

Au service des services

Le travail du service Cartographie est essentiel pour toutes les équipes du SyAGE. Que ce soit pour le service Travaux, pour lequel de nombreux relevés topographiques sont effectués en vue d’études préliminaires aux chantiers ; pour les services Assainissement et Relations aux Usagers et Assainissement et Aménagement Durable, afin de niveler les réseaux d’un secteur donné ; ou encore pour le pôle Mise en œuvre du SAGE, pour lequel Stéphane, Marion et Pascal effectuent des profils de rivière.

Dans toute entreprise publique ou privée, il est des centres névralgiques qui ne se voient pas au premier abord, mais sans qui la structure ne pourrait pas fonctionner. Le service Cartographie en est un. Depuis près de 10 ans maintenant, l’équipe d’Isabelle Contamine, parcoure le territoire par monts et par vaux pour recenser et cartographier le patrimoine du Syndicat de la manière la plus exacte possible.

Vivre en vallée de l’Yerres au rythme des saisons

Ambiance-rivière-2-article-vincent-web

Et oui, c’est l’hiver. Enfin, dans le calendrier, parce que jusqu’à présent, pas de conditions météorologiques difficiles prolongées qui nous « piquent les oreilles » et perturbent nos activités quotidiennes, mais plutôt de la douceur, avec des ciels bas, encombrés de nuages chargés de pluie, parfois de neige ou le verglas qui recouvrent nos sols, et grisent surtout nos esprits. C’est la morte saison, dit-on.

Morte saison pour la végétation, peut-être mais en aucun cas morte saison pour l’équipe rivière du Syndicat, qui, aux abords de la Liaison Verte, s’emploie à entretenir les berges de l’Yerres et du Réveillon en nettoyant, taillant, élaguant ici et là pour sécuriser les parcours de promenade au bord de l’eau.

Tous ces travaux d’entretien saisonniers nécessitent évidement l’utilisation de véhicules, d’engins, qui au cours de leurs déplacements, de leurs manœuvres, peuvent parfois laisser quelques marques sur un sol devenu meuble. Toutefois, quand il s’agit de dégradations plus profondes et gênantes pour les promeneurs, les agents du SyAGE veillent à remettre rapidement en état les zones détériorées lors des opérations d’entretien.

Le SyAGE vote son budget 2015 : pour en finir avec les contre-vérités

Drapeaux
 

Le SyAGE (Syndicat mixte pour l’Assainissement et la Gestion des Eaux du bassin versant de l’Yerres) a fait de la lutte contre les inondations pluviales une de ses priorités. Soucieux des habitants exposés à ce risque, le Comité Syndical avait en 2010, à la demande des communes et à l’unanimité, adopté le principe d’un effort financier exceptionnel de 5 ans devant permettre de réaliser un ambitieux Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI) sur la période 2011-2015.

Cet effort devait se traduire par une augmentation annuelle de la contribution des communes (25% la première année puis 20% par an pendant quatre ans), qui a été consentie par les élus car ces augmentations se traduiraient concrètement, par une hausse de l’impôt d’environ 12 € par habitant et par an. Par ailleurs, cette augmentation serait compensée partiellement par une baisse de la redevance d’assainissement.

 

La solidarité, une valeur essentielle .

Grâce à cet accord unanime, jamais remis en cause durant les exercices suivants, d’importants travaux ont pu être réalisés dans les communes les plus exposées au risque, des études ont été entreprises et des engagements pris auprès de certains concitoyens à propos de futurs aménagements.

 

Durant la période 2011 à 2014 ce sont près de 36,5 M€ de travaux eaux pluviales (12,7 M€ en 2014) qui ont été ainsi réalisés pour améliorer la sécurité et le bien être des habitants dont 6,9 M€ à Draveil, 6,5 M€ à Yerres, 6,6 M€ à Brunoy ou encore 2 M€ à Villeneuve-Saint-Georges. Il reste cependant à fournir un dernier effort pour résorber les derniers points critiques importants en matière d’inondation pluviale.

 

Pourtant, le 17 décembre dernier, lors de la présentation du Débat d’Orientation Budgétaire (DOB) préalable au projet de budget 2015 – budget incluant une dernière augmentation de 20% destinée à clore ce PPI exceptionnel – quelques délégués, et tout particulièrement celui de la commune de Yerres, ont exprimé le souhait de voir cet effort « adouci » et cette augmentation étalée dans le temps.

 

Le SyAGE a tenu, dans le respect des règles démocratiques, à examiner très sérieusement cette demande et à la soumettre à l’avis de la commission mixte finances travaux.

 

Des éléments d’analyse et de prospective ont été présentés le 13 janvier dernier aux membres de la commission finances et leurs avis sollicités sur les deux points suivants : le budget devait-il être modifié et si oui quelles étaient les opérations de travaux devant être reportées voire annulées. Il est à noter que ces reports auraient été importants puisque le DOB 2015 prévoit que pour la période 2016 à 2020 les augmentations annuelles de la contribution ne sauront excéder le taux de l’inflation (de 0,9% à 1%).

 

A l’unanimité, la commission finances travaux s’est prononcée pour le maintien, sur l’exercice 2015, de cette dernière augmentation de 20% de la contribution des communes. Cette prise de position est le résultat des arguments exprimés par les délégués : en 2015 la dernière augmentation de 20% se traduirait par une hausse moyenne de l’impôt de 9 € par habitant ; les engagements pris auprès des habitants doivent être tenus sous peine de fragiliser la crédibilité des communes, du SyAGE et des élus ; le plan prévu obéit à une cohérence et à une logique qui doivent être respectées ; les communes qui n’ont pas encore bénéficié de travaux ne comprendraient pas que ceux-ci soient différés.

 

A l’issue de cette commission mixte finances travaux, il a donc été proposé, à l’unanimité, que le Budget Primitif 2015 soit maintenu dans la forme présentée lors du DOB.

 

Pourtant, en dépit de cette décision prise démocratiquement, certains élus du Val d’Yerres ont persisté à organiser une campagne de désinformation auprès des riverains et ont tenté de faire pression sur le SyAGE et sur leurs collègues pour s’opposer au vote du budget et ce, en évoquant une charge fiscale devenue « insupportable » du fait de cette augmentation exceptionnelle de la contribution des communes.

 

Cette démarche démagogique et irrespectueuse des règles démocratiques a trouvé son point d’orgue dans le discours des voeux de M. Dupont-Aignan, maire de la commune de Yerres, qui n’a pas hésité à déclarer « J’appelle tous les Yerrois à écrire aux élus du SYAGE avant le 20 janvier, date du vote de leur budget, pour arrêter leur folie fiscale. Au moment où nous faisons tant d’efforts, il est insupportable de voir des élus, enfermés dans leur tour d’ivoire, gaspiller l’argent public. »

 

Ces propos sont offensants pour les élus du SyAGE et pour le moins surprenants de la part d’un maire dont la commune a très largement bénéficié des investissements rendus possibles par la mutualisation des moyens des autres communes.

 

Quoi qu’il en soit et afin de prévenir un éventuel prolongement de cette campagne de désinformation, nous livrons ici quelques faits visant à rétablir la réalité :

En 2015 cette dernière augmentation de la contribution des communes représentera en moyenne un surcoût de 9 € par habitant.

– Les investissements, certes importants, sont à mettre en relation avec les dégâts considérables et récurrents causés jusqu’ici par les inondations pluviales.

– Sur la période 2016-2020 la hausse de la contribution des communes n’excèdera pas le taux de l’inflation. (0,9 % à 1%)

– Les communes qui réclament cette baisse ont déjà bénéficié d’investissements importants en matière de travaux et la solidarité intercommunale commande de réaliser les investissements prévus dans les communes qui ont « patienté » jusqu’en 2015.

– L’arrêt des travaux engagés serait une absurdité économique du fait des pénalités importantes qui en résulteraient.

–  L’augmentation du budget du SyAGE est la conséquence logique de ces investissements réclamés par les communes et des frais d’entretien et de fonctionnement qui en découlent.

 

Le SyAGE est un syndicat mixte intercommunal dont la vocation est d’être au service des citoyens et des collectivités qui en sont membres. Si nous faisons de la politique, c’est au sens noble du terme, en nous impliquant dans la vie de la Cité. Nous ne souhaitons pas faire de la politique politicienne mais ne tolèrerons pas que l’on déforme les faits et que l’on trahisse le sens de notre action.

 

La majeure partie des élus du SyAGE partagent fort heureusement cette conception d’une action publique guidée par le sens des responsabilités et celui de l’intérêt général et le budget primitif 2015 a été voté le 20 janvier à une très large majorité des suffrages exprimés (86 % pour, 14 % contre).

 

Téléchargez le communiqué de presse en version PDF en cliquant ici